Culture mode : La Marinière

CULTURE MODE

This is custom heading element

19.01.2018

Le saviez-vous ? La matinière est avant tout une pièce… sans rayures ! En effet, le terme désignait avant tout la blouse ou vareuse portée par les marins avant de s’étendre au tricot rayé, souvent en jersey, que l’on connait.

Passant de sous-vêtements à tenue officielle via un décret du Bulletin officiel des armées en 1858, le  nombre de rayures et la largeur qui les séparent deviennent normées. Un uniforme est né.

Si Coco Chanel relance la mode de la marinière en 1916 avec le modèle sans rayures, puis Yves Saint-Laurent en 1966 dans sa collection “matelot” avec des robes à sequins et rayures, beaucoup d’entre nous retiennent à l’heure actuelle la marinière emblème de Jean-Paul Gaultier depuis les années 80. La pièce est devenue depuis un cocorico : un symbole de la French touch à part entière.

Pour la collection “La Nouvelle Parisienne”, c’est un modèle déstructuré qui est proposé, en popeline de coton et tissu wax bleu plutôt qu’en jersey, boutonné à l’arrière, et légèrement oversized et court. C’est une pièce que j’ai eu plusieurs fois l’occasion de porter, notamment lors de mes ventes privées, en faisant le dress code de mes vendeuses. Histoire de rester dans l’esprit uniforme.

This is custom heading element

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *